Nettoyer les moisissures visibles?

Les moisissures reviennent.

C’est le printemps et vous venez d’aménager dans votre nouveau logement. Dès le mois d’octobre avec les premières chauffes, les moisissures apparaissent et vous sentez leurs odeurs bien particulières qui vous inquiètent. Vous avez entrepris un nettoyage de moisissures en vous disant que cette maison n’a pas été chauffé du fait que les précédents propriétaires n’y habitaient plus.

moisissures dans les angles
moisissures et pollution des poumons

Le mystère des moisissures qui reviennent

Les moisissures reviennent malgré le nettoyage de printemps, le mystère sur les causes et les traitements s’épaissit. Les précédents propriétaires s’avaient t’ils que cette maison était humide ? Vous ont-ils caché quelque chose ? En plus de rechercher une solution pour résoudre les problèmes, vous êtes à la recherche d’un coupable.

Savez vous que les moisissures sont des champignons microscopiques présents naturellement sur la matière organique morte, en décomposition, ainsi que dans le sol?

Elles pénètrent dans les logements via les portes et fenêtres, les occupants (vêtements et chaussures), ou encore les animaux, sous la forme de spores. Les moisissures ne se développent pas dans un logement correctement ventilé et chauffé.

Si les moisissures reviennent en automne après les avoir nettoyées au printemps, vous devez d’abord vérifier et régler ces paramètres de ventilation et de chauffage avant d’entreprendre d’autres travaux qui ne seraient pas nécessaire.

Le bénéfice d’une ventilation

Une ventilation bien conçue permet d’évacuer l’air humide et vicié. Elle contribue à supprimer toute concentration de polluants dans les zones froides et humides de la maison.

Pour ne prendre aucun risque par rapport à la réglementation, le volume d’air de la maison doit être renouveler minimum une fois par heure. Par exemple: si votre logement fait 250 m3, (soit 100 m2 avec des plafonds à 2,5 m ). Le débit de la VMC sera de 250 m3/heure.

La chaleur émise par les radiateurs et répartie uniformément dans tout le volume permet de maintenir les surfaces éloignées des ponts thermiques et des points de rosées.

Idéalement une température de 19 à 20 °C pour 45 à 55% d’humidité dans chaque pièce évite que les moisissures reviennent et s’installent .

Avez vous pensez à faire vérifier la ventilation et le chauffage par une entreprise spécialisée?.

En faisant faire cette révision dès le printemps, vous éviterez ainsi de constater au mois d’octobre, l’apparition de traces de contaminations fongiques et le retour des moisissures.

Quel est le potentiel de contamination de votre logement?

Le logement idéal, qui a le potentiel de contamination le plus faible est un logement bien ensoleillé, bien ventilé, absent de ponts thermiques avec un chauffage de bonne qualité.

Le logement qui a le potentiel de contamination le plus élevé est un logement de rez de chaussé sur terre-plein ou cave avec vis-à-vis, mal ou pas ventilé, avec du salpêtre dans les enduits (provenant de remontées capillaires), un chauffage mal réglé et une occupation excessive.

Entre les deux extrêmes, il y a une multitude de configurations favorables et défavorables qui sont liées à la situation géographique, au taux d’occupation et au mode de vie de l’occupant.

En France, la campagne nationale « Logements » réalisée entre octobre 2003 et décembre 2005 par l’observatoire de la Qualité de l’Air intérieur (OQAI*) dans près de 600 habitations a révélé qu’environ 40% du parc résidentiel étaient contaminés par des moisissures, ce qui représente plus de 9 millions de logements à l’échelle nationale, parmi lesquels plus de 610 000 présentaient des contaminations visibles de plus de 1 m2.

Nettoyez, mais avant, protégez vous

Vous pouvez traiter vous-même les contaminations à condition que vous ne souffriez pas de maladies respiratoires et que votre état de santé vous le permette.

 , le niveau de protection nécessite de renforcer le niveau de protection respiratoire en optant pour des équipements de protection individuelle professionnels.

Gants de caoutchouc, lunettes de protection, masque de protection respiratoire jetable de type N95 ou FFP2, tenue de travail jetable (casquette, charlotte) pour éviter la contamination dans les autres pièces.

Vous devez évité de camoufler les moisissures par de la peinture ou par la pose de nouveaux revêtements. Vous devez évité toutes les pratiques susceptibles de mettre en suspension des particules.

Le grattage à sec des moisissures, le recours à un aspirateur ménager, l’utilisation de nettoyeurs sous pression qui participent au détrempage du matériau et donc au développement des moisissures sont donc à exclure.

Matériel nécessaire au nettoyage des moisissures.

  • 2 éponges propres
  • Un sac poubelle
  • 2 sceaux d’eau claire
  • Une bouteille d’eau de javel prête à l’emploi.

Procédure de traitement des murs, du sol et plafonds

Vous appliquez la solution d’eau de javel en bouteille sur l’ensemble des surfaces contaminées à l’aide de l’éponge imbibée. Ensuite, vous rincez l’éponge dans un des sceaux d’eau claire et vous répétez cette action autant de fois que nécessaire.

Cette étape permet d’éliminer au maximum les salissures tout en limitant la mise en suspension des spores.

Vous rincez la surface traitée à l’eau claire (deuxième sceau) à l’aide de la seconde éponge et vous éliminez l’eau résiduelle de la zone traitée avec un chiffon propre et sec, ou du papier essuie-tout.

Ensuite, vous nettoyez le chantier en plaçant tous les déchets produits (éponges, papier chiffons, bâches etc..) ainsi que les protections jetables dans des sacs qui seront fermés hermétiquement, puis mis dans la poubelle d’ordures ménagères.

Parfaire le séchage en aérant le local ou en utilisant un déshumidificateur pour accélérer le processus. Vous réglez ou faite régler la VMC.

Vous faites contrôler le couple (température, humidité relative de l’air) avec un hygromètre de manière à obtenir 19 à 20 °C pour 45 à 55% d’humidité relative dans l’air.

Si la contamination se situe derrière le revêtement, alors il vous faut envisager le remplacement du revêtement. Détapissez le mur contaminé. Placez le papier contaminé dans un sac poubelle. Décontaminer le mur mis à nue.

Attention, si le mur ou les enduits sont en plus de la contamination fongique contaminés par les sels hygroscopiques (salpêtre) 

La procédure est plus importante. Décaper les enduits contaminés .Traiter la capillarité par des techniques de barrages étanches. Refaire les enduits en neutralisant les sels.

Ce qu’il faut retenir

Ce nettoyage est nécessaire mais ne préjuge pas d’un retour des moisissures si vous ne faites pas changer les conditions de leurs développements en faisant vérifier et régler la ventilation et le chauffage du logement.

Si vous souhaitez vous prémunir de l’humidité, demandez un rendez-vous avec un technicien de notre association Logement et Santé

Un avis sur « Nettoyer les moisissures visibles? »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :