Le salpêtre dans les murs

c'est quoi le salpêtre?

Le Salpêtre n’est pas une moisissure.

La plupart des profanes confondent salpêtre et moisissures. Bien que ces deux locataires des maisons humides soient des polluants constituants des menaces pour notre santé, la moisissure est un champignon microscopique tandis que le salpêtre est un composé chimique (sel) tout aussi dangereux. La moisissure n’est pas du salpêtre et réciproquement.

Les efflorescences et crypto-efflorescences

L’eau qui migre à l’intérieur des matériaux des constructions anciennes humides n’est jamais pure. Elle est presque toujours chargée de sels dissous qui proviennent soit des constituants eux-mêmes de la maçonnerie, soit du sol lorsque l’humidité est d’origine ascensionnelle (remontées capillaires).

Lorsque l’eau s’évapore, ces sels se déposent soit sur le parement extérieur de la maçonnerie donnant ainsi naissance à des « efflorescences », soit à l’intérieur même de la maçonnerie, si l’évaporation se produit à l’intérieur des vaisseaux capillaires des matériaux. Cette cristallisation intérieure se désigne sous le terme de « crypto-efflorescences ».

salpêtre  visible sur un mur de pierres

Etant en quelque sorte extérieures à la maçonnerie, les efflorescences entraînent pas de dommages notables, mais peuvent constituer la cause d’un certain effritement superficiel des matériaux les plus tendres.

Se formant au contraire à l’intérieur même de la maçonnerie, les crypto-efflorescences peuvent entraîner des destructions assez graves sous forme de détachement de plaques parallèlement au parement extérieur.

Les sels les plus solubles sont : Les sulfates de sodium et de magnésium qui se trouvent dans les constituants eux-mêmes des maçonneries. Les nitrates de sodium, de potassium ou de calcium (notamment lorsque, à proximité de la construction est situé un dépôt de déchets organiques), ou dans l’eau des nappes phréatiques polluées.

Comment reconnaître le salpêtre ?

On désigne beaucoup d’efflorescences sous le nom de « salpêtre » ; en fait le vrai salpêtre qui a longtemps constitué l’élément de base de la poudre à canon, est le nitrate de potassium.

salpêtre visible en bas d'un mur

Pour identifier le nitrate de potassium, il suffit de gratter le mur afin d’en recueillir quelques grammes que l’on met dans une coupelle mélangée avec un peu d’eau distillée.

On trempe une languette de quantofix® et au bout de quelques minutes, la languette change de couleur en fonction de la quantité de nitrate de potassium. Plus la couleur tend vers le rouge et plus vous pouvez vérifier que la teneur en sels est élevée.

 

bandelette pour salpêtre

 

Comment le salpêtre arrive-t-il dans le mur?

Efflorescences et crypto-efflorescences composées de nitrates ne peuvent en revanche se former qu’à la base des murs, puisqu’ils proviennent soit d’une infiltration latérale d’eau du sol, soit de remontées capillaires.

Dans le cas d’efflorescences dues à des remontées capillaires, les manifestations apparaissent dans la zone délimitant la partie humide du mur de sa partie sèche. Alors sur une bande horizontale située à une hauteur à peu près uniforme, le mortier d’enduit est effrité superficiellement ou est marqué par une traînée blanchâtre (quelquefois jaunâtre, cette coloration se produisant en présence de sels ferriques.)

Seuls les sels formés par l’apport extérieur d’azote et de chlore, c’est-à-dire les nitrates, constituent une preuve formelle de remontées capillaires, car ils démontrent que l’eau évaporée a circulé au préalable dans le sol ou elle s’est chargée de sels.

Ce qu’il faut retenir a propos du salpêtre

En présence d’efflorescence, on cherchera donc à identifier les nitrates. Si les tests sont positifs, c’est qu’il y a bien des nitrates, donc le phénomène en présence est bien celui de remontées capillaires. Si les tests sont négatifs, les sels en présence sont sans doute des sulfates, peut être aussi des carbonates ou des chlorures, alors nous ne pourrons hélas rien conclure sur l’origine de l’eau qui leur a donné naissance.

Vous pouvez demander à notre association un diagnostic afin de vérifier la présence de salpêtre dans vos murs Cliquer ici 

Etudes extraites de l’humidité des bâtiments anciens

Raymond Collombet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :