Choisir sa ventilation

Choisir sa ventilation

Tout le monde sait que la ventilation naturelle ne suffit plus à chasser l’humidité et la pollution des logements. La solution réside dans l’installation d’un système de ventilation. Mais parmi tous ces différents  systèmes VMC, VMR. lequel est adapté à mon logement?

Ces différents systèmes de ventilations sont-ils adaptés aux contraintes existants du logement? Quelles sont les avantages et les inconvénients? Comment choisir quand on n’est pas technicien?

Les 2 systèmes de ventilation VMC et VMR.

Ces systèmes respectent 3 points essentiels imposés par la réglementation.

a) La ventilation doit permettre d’atteindre les débits d’air à extraire du logement  en fonction sa surface et du nombre de pièces.

b) Le parcours de l’air neuf dans le logement. L’air neuf doit provenir des pièces de vie et ressortir par les pièces d’eau. Ce balayage permet de ne pas véhiculer les odeurs dans les pièces.  

c) Le débit doit être permanent. Le débit peut être modulé, mais le caractère permanent est imposé par la réglementation.

La VMC ( Ventilation mécanique contrôlée) est un système de ventilation centralisée dans lequel et par l’intermédiaire d’un réseau de gaines, rentre l’air que le système extrait des pièces humides.

La VMR ( Ventilation mécanique répartie) est un système de  ventilation répartie dans les pièces d’eau du logement ( Cuisine – salle de bain et wc). Voir l’article  » c’est quoi une VMR « ?.

Les débits d’air réglementaires pour le choix de sa ventilation

Comme nous pouvons le vérifier sur le tableau suivant extrait de l’arrêté du 24 mars 1982, les débits en m3/h dépendent de la surface du logement et du type de pièce ou se trouve l’extraction de l’air.

Type de pièces T1 T2 T3 T4 T5+
Salle de bain avec ou sans wc 15 15 15 15 15
wc multiples 15 15 15 30 30
Salle d’eau 15 15 15 15 15
Cuisine débit mini 20 30 45 45 45
Cuisine débit maxi 75 90 105 120 135

Pourquoi une VMR et pas une VMC?.

Quand la VMC ne peut pas être installé dans l’ancien à cause de contraintes techniques et sans aménagements spéciaux, la VMR s’impose.

Par exemple, à défaut de pouvoir installer une VMC dans les combles ou à l’intérieur d’un faux plafond et dans l’impossibilité de créer un réseau de gaines d’aspiration et de rejet, l’alternative consiste à installer une ou plusieurs VMR.

Vous pouvez trouver ainsi une ou plusieurs VMR dans un même logement ou bien installer une VMR couplée à une VMC. Tout cela dépend de la configuration du logement.

Par exemple, si le conduit d’extraction ne peut pas atteindre la cuisine, la VMR de 90/135 m3/h permettra d’atteindre la conformité et de ventiler correctement le logement.

Dans les petits logements, une à deux VMR de 35/90 m3/h suffisent pour atteindre les objectifs réglementaires.

Ce qu’il faut retenir

Le choix d’une VMR s’impose quand la VMC ne peut pas être installée pour des contraintes technique

La VMR permet de respecter la réglementation et s’installe facilement dans les pièces d’eau sans oublier la création des entrées d’air dans les pièces à vivre.

La VMR peut être couplée avec la VMC et il est possible d’ installer plusieurs VMR pour un même logement.

Pour plus de conseils et pour réaliser un diagnostic, demandez la visite d’un expert bénévole de logement et santé en cliquant ici.

 

 

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :