C’est quoi une VMR?

Les enquêtes menées auprès de particuliers, d’architectes de maîtres d’oeuvre  montrent que la ventilation en générale est un aspect technique totalement ignoré de l’occupant du logement.

LA VENTILATION MÉCANIQUE REPARTIE

Dans l’ancien rénové, l’occupant ne saisit pas l’intérêt d’une ventilation jusqu’au jour ou  la manifestation d’un désordre l’oblige à s’interroger sur la cause. 

Par conséquent, si la ventilation existe, l’occupant n’assure pas l’entretien et pire encore, bouche les entrées d’air et perturbe son fonctionnement et son efficacité.

En concevant la ventilation mécanique répartie (VMR), les fabricants ont pu résoudre les difficultés d’installation de la VMC  dans l’habitat ancien.

QU’EST QUOI LE PRINCIPE DE LA VMR?

La VMR est un principe de ventilation destiné aux locaux d’habitation.

Il consiste à réaliser une ventilation générale et permanente de l’habitat conforme au décret du 24/03/1982 à partir d’aérateurs individuels placés dans les pièces humides ( cuisine, toilettes, salle de bains). Ces aérateurs doivent être conformes à un cahier des charges rigoureux définissant les limites de leurs caractéristiques techniques.

LA VMR EST UN SYSTÈME D’AÉRATION

Une VMR par pièces humides avec un commutateur de débit.

Le principe de la ventilation mécanique est d’évacuer vers l’extérieur l’air humide et pollué par les aérateurs situés dans les pièces humides( cuisine,salle de bain et toilette) et d’aspirer l’air neuf à l’intérieur du logement par les grilles d’entrées d’air situées sur le haut des fenêtres dans les pièces sèches( salon,chambres, bureau).

C’est le principe du balayage, car l’air en passant sous les portes d’une pièces à l’autre balaye successivement les pièces du logement.

Les VMR sont donc choisies en fonction de la pièce humide qu’ils vont équiper, mais aussi en fonction du nombre de pièces sèches dont ils auront chacun une partie de l’air à extraire.

LA VMR EST ADAPTÉE À TOUS LES TYPES DE LOGEMENT

En neuf comme en rénovation, le système VMR offre une réponse extrêmement souple à toutes les configurations.

LES AVANTAGES ÉCONOMIQUES

La VMR évite de gaspiller de l’énergie.

La consommation de courant est très faible ( de 5 à 9 watts/h par appareils) car ils ont un rendement aérauliques supérieur à la VMC qui doit compenser les pertes de charges du réseau de gaines.

Vous préservez les peintures et les revêtements de la venue de moisissures ou de condensation.

Le choix précis des VMR vérifiés par le Cetiat permet de réaliser des extensions d’installation avec de faibles travaux

LES AVANTAGES DU CONFORT

La VMR améliore la qualité de l’air dans le logement

L’extraction directe de l’air chargés de poussières et de polluants de toutes sortes est un avantage par rapport aux systèmes équipés de gaines qui nécessitent un entretien et nettoyage régulier pour éviter les dépôts.

Les appareils sont visibles et faciles d’accès ce qui permet l’entretien et la pédagogie de l’occupant sur le besoin d’aération.

LA VMR GARANTIE UN SILENCE DE FONCTIONNEMENT

La suppression des gaines évite la transmission des bruits d’une pièce à l’autre.

Les ventilateurs centrifuges 2 vitesses sont montés sur roulement à billes qui garantissent un fonctionnement silencieux pendant toute la durée de vie.

LES ACCESSOIRES

Entrées d’air autoréglable et autoreglable acoustique

Grille à lamelles pour l’extérieur

Commutateur de vitesses

CE QU’IL FAUT RETENIR

Quel que soit le système de ventilation retenu souvent à cause des contraintes liées aux difficultés pour l’installer dans l’ancien rénové. Une fois en fonctionnement, celle-ci doit vous permettre d’atteindre des valeurs confortables de l’hygrométriques de l’air.

C’est bien l’objectif à atteindre. Pour pouvoir le vérifier, il est nécessaire de s’équiper d’un hygromètre. L’hygromètre devient en quelque sorte le tableau de bord pour vérifier la bonne conduite de la ventilation et du chauffage de son logement.

En période de chauffe ( mi septembre à fin avril ), les valeurs d’hygrométrie de confort que la ventilation doit permettre d’atteindre doivent être comprise entre 45% et 60 %.

Le maintient de l’hygrométrie de l’air au dessus de 60% avec un chauffage mal réglé permet aux moisissures et micro-organismes de se développer et de s’installer dans votre logement. Un chauffage bien réglé doit permettre de maintenir une température comprise entre 18°C et 21°C dans toutes les pièces.

Si vous rencontrez des problèmes d’humidité que vous ne savez pas résoudre demandez ici un diagnostic à notre association « Logement et Santé ».

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :